Découvrez notre région

Cantal, tu dors ?

Les Monts du Cantal, ou le volcan cantalien, comptent parmi les sites volcaniques du Parc naturel régional des volcans d’Auvergne. Les naturalistes seront heureux d’y rencontrer au détour d’un chemin un chamois, un mouflon, une marmotte, ou d’observer une gentiane jaune, une anémone soufrée, un lys martagon, une drosera, la plante carnivore présente sur les tourbières… Ces espaces abritent une faune sauvage et une flore très riches et préservées. Une culture de montagne et des savoir-faire vivants sont aussi à découvrir.

A ne pas rater

  • Le Plomb du Cantal, plus haut sommet du département (1855 m), offre une vue panoramique sur le massif cantalien. Adossé à ses flancs, le col de Prat de Bouc, 1392 m, est le lieu de départ idéal pour aller à sa rencontre à pied.
  • Du haut du Puy Mary, Grand site de France, véritable pyramide vue du ciel (1787 m), les panoramas sur le volcan cantalien sont exceptionnels. Les Maisons de sites et leurs nombreuses animations sauront traduire quel était et comment voir ce géant.
  • La vallée de Brezons et ses nombreuses cascades issues des coulées de lave volcanique. A la fraicheur des sous-bois, on en compte pas moins d’une dizaine, toutes très surprenantes.
  • Le haut plateau de la Planèze, terre de culture et d’élevage. Haies, bosquets, narses, ces zones naturelles humides refuge de nombreux oiseaux, et vastes étendues traduisent l’immensité des lieux. Ici, le regard voit loin, l’air est vif, les balades sont faciles.
Les Planchettes Hôtel-Restaurant

Les gorges de la Truyère

Prenant sa source en Margeride, la Truyère a creusé des gorges grandioses et sauvages. 3 grands lacs successifs en ont pris possession, les lacs de Garabit-Grandval, Lanau et Sarrans. Bordant le département sur  75 km et 2300 ha, ces lacs de barrage se fondent dans une nature et un patrimoine remarquables.

Le site de Garabit, et son géant de fer le viaduc de Gustave Eiffel, en est une des portes d’entrées des gorges de la Truyère. Bien différentes du volcanisme des Monts du Cantal, les gorges de la Truyère vous offrent une beauté majestueuse. Îles, presqu’îles et vallées verdoyantes vous éblouiront. Des lieux pittoresques et médiévaux dépaysants.

A ne pas rater

Aubrac, nouveau parc regional

D’une altitude moyenne de 1000 m, l’Aubrac culmine à 1469 m au signal de Mailhebiau. Forêts, pâturages et « burons », typiques abris de bergers, se partagent de vastes espaces naturels. Après la transhumance, marquant le début de la belle saison, on y croise les troupeaux de la magnifique race Aubrac (bénéficiant du label Rouge Boeuf fermier d’Aubrac et Fleur d’Aubrac). Paysages magiques, lumière changeante à tout moment…
En hiver, la nature prend des allures de steppe où il fait bon savourer une gastronomie connue et reconnue (aligot, viande issue de l’élevage traditionnel, thé, gentiane…).

A ne pas rater

Les Planchettes Hôtel-Restaurant
Les Planchettes Hôtel-Restaurant

Margeride, Lozère et Gévaudan

Bordé par les Gorges de l’Allier l’Est et flirtant avec l’Aubrac côté Ouest, la Margeride est un territoire encore secret, cherchant presque à se dissimuler sous ses vastes forêts de sapins. Cette montagne doucement ondulée a pour point culminant, le Signal de Randon, 1551 mètres d’altitude, en Lozère.

Se succèdent ensuite les landes à genêts ou myrtilles, les hêtraies largement déployées sur les versants sud, tandis que les versants nord sont occupés par des forêts de majestueux sapins pectinés et épicéas. Et une ligne de crêtes superbe, offrant des points de vue à couper le souffle sur les Monts du Cantal, le plateau de l’Aubrac, Les Monts du Velay, le Massif du Sancy. Le Massif Central à vos pieds.

A ne pas rater